Ils nous soutiennent

Ils nous soutiennent

Voir

Jean Claude Coutausse

Après des études de photographie au L.E.P d’Orthez, Jean-Claude Coutausse débute sa carrière comme reporter photographe pour le service photo de l’armée française, l’E.C.P.A., qui lui permet de couvrir son premier conflit: l’intervention israélienne au Sud-Liban en juin 1982.

Devenu indépendant en 1983, il part en Afghanistan pour Newsweek, puis est publié dans National Geographic.

Il passe un an à l’Agence France-Presse avant de rejoindre le journal Libération en 1985. Il y traite l’actualité quotidienne et aussi de nombreux grands sujets tels que la Libye, les manifestations estudiantines en France en 1986, les présidentielles françaises de 1988, la chute du Mur de Berlin et les événements de l’Est en 1989, la première intifada en Palestine.

Après une année avec l’agence Editing, il devient membre de l’agence américaine Contact Press Images et couvre la guerre du Golfe. Il se lance dans un long reportage sur le Pont de la rivière Kwaï, pour GEO, The Independent Magazine et le Sunday Times Magazine. Il est un des premiers à réaliser des photos sur la famine en Somalie en 1992 qui lui vaudront la couverture de Time et des publications dans le monde entier. Il assiste à la chute de la Fédération yougoslave en se rendant à de nombreuses reprises en Croatie et en Bosnie pour L’Express, Télérama, Time, Newsweek et The New York Times Magazine.

Au milieu des années 1990, il s’éloigne du reportage d’actualité pour se consacrer à des sujets de fond pour des magazines tels que GEO et surtout pour l’édition française de National Geographic.

En 1994, son intérêt pour le Sacré et l’Imaginaire l’amène à commencer un reportage sur le vaudou haïtien. Trois années lui seront nécessaires pour mener à terme ce travail qui sera récompensé par cinq prix internationaux majeurs.

Jean-Claude Coutausse partage maintenant son temps entre la réalisation de projets personnels, comme un portrait de la Terre sainte du XXIe siècle et une collaboration étroite avec le journal Le Monde. Pour ce quotidien, il a couvert le tremblement de terre à Haïti, les révolutions égyptienne et libyenne et les campagnes présidentielles de Ségolène Royal en 2007 et François Hollande en 2012.

Membre de l’association Divergence, il a créé, avec six autres photographes, french-politics.com dont les sites proposent le téléchargement d’images d’actualité aux journaux et magazines.

En 2011, il a été nommé à l’Observatoire du photojournalisme (Ministère de la Culture) et à la commission des images fixes de la SCAM.

Jean Claude Coutausse

Voir

Roger Ballen

Photographe sud-africain d’origine américaine, Roger Ballen construit depuis une trentaine d’années une œuvre au style caractéristique, troublante et énigmatique, qui tisse un lien subtil entre lieu géographique (l’Afrique du Sud), milieu social (les blancs dépossédés des privilèges de l’apartheid) et recherche plastique. Le vocabulaire esthétique élaboré par Ballen a considérablement influencé le développement de la photographie contemporaine et son œuvre est aujourd’hui reconnue dans le monde entier. En 1995, il reçoit le prix des rencontres internationales de photographie d’Arles.

Photographe parrain du groupe d’enfants de Tembisa, il interviendra auprès d’eux tout au long du projet pour leur transmettre ses conseils et son regard de photographe.

http://www.rogerballen.com/

Roger Ballen

Voir

JACQUES WITT

Basé à Strasbourg, Jacques Witt a intégré le staff de la prestigieuse agence Sipa Press à Paris en 1984.

Son premier Grand Reportage fut les événements en Nouvelle Calédonie en 1985 puis la chute du Mur de Berlin, la libération de Mandela, la première guerre du Golfe.

Son blog « One Day, One Picture » figure parmi les plus consultés de la bibliothèque de blogs du journal Le Monde.

http://stanislas.blog.lemonde.fr/author/stanislas/

JACQUES WITT

Voir

Régis Binard

Depuis près de 15 ans, Régis Binard réalise des reportages pincipalement pour la presse, des entreprises, et des ONG. Il recherche dans la photographie la proximité qu’elle offre avec les individus. Après avoir parcouru le monde pendant deux ans, des steppes de l’Asie Centrale aux îles d’Océanie dans le cadre d’un projet d’échange entre des écoles françaises et des ONG sur le thème de l’eau, il exerce aujourd’hui entre la France et le Cambodge.

Photographe parrain du groupe AN EYE FOR AN EYE à Phnom Penh, il intervient régulièrement auprès des enfants pour analyser avec eux leurs photos et les aider dans leurs prises de vue.

En savoir plus sur :

http://www.regisbinard.com

 

http://www.angkortravelphotography.com

Régis Binard

Voir

ERIC HUYNH

Photographe de l’humain, Eric Hyunh travaille notamment dans le domaine de la photo de sport. Il est parmi les photographes officiels de la fédération française de natation.

Il assure par ailleurs des formations à la photographie pour le compte de l’association METROPOLE (Bénin, Ecole des Beaux Arts du Vietnam et Agence Vietnamienne d’Information).

Eric a enfin participé à la conception et à la réalisation de « Paris Hanoi Art » et du projet « METROPOLE, Hanoi-Paris-Rio ».

Sa recherche personnelle s’appuie sur la vie quotidienne des gens simples, au travail ou dans leurs actes ordinaires, pour en montrer la beauté ou la poésie.

Eric Huynh a rejoint le projet An Eye For An Eye en 2016. Il participe en tant que photographe parrain aux ateliers photo animés par l’équipe de l’association auprès des enfants du centre social Aires 10, à Paris (75010).

https://www.huynh-photo.com/

ERIC HUYNH

Voir

PATRICIO CROOKER

Photographe documentaire freelance, Patricio Crooker enseigne Photographie et Photojournalisme à l’Universidad Evangélica de Santa Cruz, en Bolivie.

Ses photos ont été publiées dans plusieurs journaux et revues. Il est également l’auteur et l’éditeur de différents livres : Desiertos Blancos, Lagunas de Colores, Lo Que la Tierra Nos Da, Los Alteños, Moxos, Ichapekene Piesta et El Dakar con Ojos Bolivianos.

Il vit et travaille à La Paz, en Bolivie.

 

http://www.patriciocrooker.com

PATRICIO CROOKER

Voir

MANUEL SEOANE

Manuel Seoane est un photographe bolivien.

Membre actif du collectif Fotografia Sinmotivo, il a contribué aux publications collectives Ensayos Fotográficos (2011), Sobre la ciudad y la mirada (2012) et Cotidiano (2016).

En 2016 il a remporté le Prix national de l’Art Eduardo Abaroa et a gagné le Concours municipal Freddy Alborta, pour la catégorie photo. Il a été un des 23 participants sélectionnés pour le premier Festival documentaire Native Agency.

En 2011, il a participé au projet de documentaire bolivien The Journey to Heart of Bolivia, organisé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et par le quotidien Página Siete, qui a remporté le Prix international de journalisme Elizabeth Neuffer, décerné par l’ONU à New York.

Pendant son temps libre, il fait des études en hydrologie.

Manuel Seoane a rejoint le projet An Eye For An Eye en 2016, dans le cadre de la correspondance France/Bolivie.

http://www.perosieselchili.com/

MANUEL SEOANE

Voir

Yeping

Architecte de formation vivant à Shanghai, Yeping a étudié le français à la Sorbonne en 2004.
Elle a travaillé comme photographe et a fondé en 2009 le studio de photographie LightsUp. Pendant ces années, elle a réalisé une centaine de shooting de famille.
Suite à cette expérience, elle a ouvert son propre studio, Yep studio – Time Flies Photo, en janvier 2016.
Elle est spécialisée en portrait, photo de famille et d’architecture.

Yeping a rejoint le project An Eye For An Eye en octobre 2016. Elle est la photographe marraine du groupe d’enfants de Shanghai, impliqués dans la correspondance France/Chine.

http://www.timeflies-photo.com/

Yeping

Voir

YANN MACHEREZ

Yann Macherez a grandi à la Réunion, une terre de métissage qui lui a donné le goût de la différence, du respect de l’autre ainsi que l’amour de la nature et de l’aventure.

En 2010 il est sélectionné par l’Office du Tourisme d’Afrique du Sud et National Geographic Channel pour vivre une aventure exceptionnelle dans ce pays et ses photos sont ensuite exposées dans le magasin National Geographic à Londres.

Aujourd’hui, il vit et travaille au Cap.

http://yannmacherez.com/

YANN MACHEREZ

Voir

Océane Baldocchi

Océane Baldocchi, née le 11/06/1991 à Bastia, est photographe-reporter correspondante pour le quotidien Corse Matin depuis 2013.
Elle a rejoint le projet An Eye For An Eye en septembre 2016 et est photographe marraine du groupe d’enfants de l’école élémentaire Les Ignorantins de Calenzana, qui correspond avec l’Afrique du Sud.

Océane Baldocchi

Voir

GÉRARD BALDOCCHI

Reporteur-photographe pour Corse Matin pendant environ quarante ans, Gérard Baldocchi couvre de nombreux événements en Haute-Corse.

Il a également réalisé l’ouvrage Villages de Corse (vu du ciel), aux éditions Gilletta, et remporté le Grand Prix régional UJSF-LCL de la photographie édition 2013.

Gérard Baldocchi a rejoint le projet An Eye For An Eye en septembre 2016. Avec sa fille Océane, il parraine le groupe d’enfants de Calenzana (Corse), impliqués dans la correspondance France/Afrique du Sud.

GÉRARD BALDOCCHI

Voir

Benjamin Géminel

Photographe autodidacte, Benjamin Géminel a commencé sa carrière comme bénévole dans un journal local. Intéressé par les sujets de société, il a réalisé des projets photographiques pour des collectivités territoriales en France, et également à l’étranger, pour le collectif Itinérances notamment. En 2012, il a réalisé un reportage de 5 mois sur la campagne présidentielle de François Hollande.

Photographe parrain du groupe AN EYE FOR AN EYE à Martigues, il participe à l’animation des ateliers photo et partage ses expériences de photographe professionnel avec les enfants.

http://benjamingeminel.photoshelter.com/

Benjamin Géminel

Voir

Olivier Touron

Olivier Touron est photographe journaliste depuis 1999, basé dans le nord de la France, près de Lille. Il a suivi à Paris une formation au photojournalisme (EMI-CFD,1999), sa formation initiale étant une Maîtrise de mathématiques (Lille,1994) dans l’idée de devenir enseignant (IUFM, préparation à l’agrégation). Depuis, il continue régulièrement à se former aux nouvelles pratiques de son métier : WebDocumentaire (EMI-CFD 2011), son pour le web (EMI-CFD, 2009). Son moteur principal : donner à voir celles et ceux qui n’acceptent pas la fatalité, refusent de se résigner, s’indignent, se battent, pour ne pas juste rêver leur vie, mais plutôt vivre leurs rêves. Animé par le désir de transmettre sa passion, il encadre des ateliers liés au rôle de l’image dans la société auprès de publics de tous âges et de tous horizons, et milite au travers d’association comme Freelance.

Olivier Touron

Voir

Pierrick Huneau

Photographe professionnel à Bastia, Pierrick Huneau a grandi et appris la photo dans le studio photo de son père, lui-même photographe.

Influencé par Sebastião Salgado, le travail de Pierrick a toujours été orienté vers le contact à l’autre, le partage, la capture de l’instant. À travers la photo, il cherche à saisir et à retranscrire la réalité, dans une volonté de témoignage. Ayant travaillé pendant de longues années sur le portrait, il s’oriente aujourd’hui vers le photojournalisme, sa première passion. Pouvoir être presque invisible dans un événement et en révéler pourtant l’intégralité. 

Photographe parrain du groupe de Calenzana, il accompagnera les enfants tout au long de la correspondance.

http://lumieres-expressions.tumblr.com/

Pierrick Huneau

Voir

Radoslaw Czajkowski

Né en Pologne, Radoslaw Czajkowski a également vécu en Allemagne, en Espagne, en Équateur, et s’est installé en Bolivie en 2013. Depuis 14 ans, il se consacre à la photographie ainsi qu’à la retouche photo. Ses images ont été publiées dans différents ouvrages et catalogues. Il a également travaillé pour des campagnes d’ONG. En 2013, il a remporté le concours de photographies des espèces boliviennes en danger, dans la catégorie « dauphins d’eau douce ».

Photographe parrain du groupe AN EYE FOR AN EYE à Sucre, il intervient, depuis avril 2014, auprès des enfants, pour analyser avec eux leurs photos et les aider dans leurs prises de vue.

http://luzysombra.info/

Radoslaw Czajkowski

Voir

Rémy Castan

Spécialisé en architecture et patrimoine, Rémy Castan travaille pour l’édition, la presse et des agences de graphisme et d’architecture. Il est l’auteur de deux ouvrages publiés aux éditions Nicolas Chaudun : Paris et son double -Paris avant Hausman, Paris aujourd’hui et Les mues de Paris. Ses recherches personnelles s’orientent vers le paysage. Il a notamment développé un travail sur le Potager du Roi à Versailles et sur une zone de production horticole à Angers.

Photographe parrain du groupe AN EYE FOR AN EYE à Paris La Goutte d’Or, il participe à l’animation des ateliers photo et développe, en collaboration avec Claire Mazard, les différents outils mis en place dans ces ateliers.

http://www.remycastan.fr/

Rémy Castan